Les meilleurs endroits à visiter lors d’un voyage en Iran

Voter pour cet article

L’Iran ou la Perse fait partie des destinations les plus impressionnantes d’Asie de l’Ouest. Vaste, cette terre islamique couvre une superficie de 1 648 195 km². Elle est limitée au nord par la mer Caspienne et au sud par le golfe Persique. Elle suscite l’intérêt des touristes pour sa diversification, tant sur le plan des grands ensembles naturels que de sa population et de sa culture. Pour commencer l’aventure dans le territoire, les voyageurs passent d’habitude un séjour à Téhéran. La capitale du pays est caractérisée par son immensité urbanisée. Elle propose à ses visiteurs des activités passionnantes à faire, notamment monter dans la Tour Milad. Avec ses 435 m, cet édifice est, à ce jour, la 6e plus haute tour du monde. Il marque le paysage du nord de la ville. Il abrite un centre culturel, un hall d’exposition, des magasins, des cafés et un restaurant panoramique, ainsi qu’un hôtel de luxe. Après avoir contemplé tout le Téhéran du haut de la Tour Milad, les vacanciers peuvent voir la Tour Azadi ou tour de la liberté. Ce patrimoine national marie les styles architecturaux sassanides et islamiques. Il mesure 45 m de haut et est entièrement recouvert de quelque 25 000 plaques de marbre blanc d’Ispahan. C’est un peu comme l’Arc de triomphe de l’Étoile, mais en version iranienne.

 

Kashan, le second arrêt d’un périple en Iran

Un voyage Iran emmène les globe-trotters à explorer la ville de Kashan. Située entre Téhéran et Ispahan, cette localité dispose de nombreuses maisons historiques dignes d’intérêt, à l’instar de celle des Tabatabaei. Ce monument se singularise par sa grandeur et donne un aperçu de ce qu’étaient les riches familles iraniennes du XIXe siècle. Un tour au centre de la ville permet, entre autres, aux bourlingueurs de découvrir la mosquée d’Agha Bozorg. C’est un parfait endroit pour vivre un moment de sérénité. Par ailleurs, Kashan est un bon point de départ pour se rendre au village d’Abyaneh. Ce petit coin traditionnel existe depuis plus de 2 000 ans. Il se trouve au cœur des monts Karkas. Il est essentiellement peuplé de personnes âgées vivant de la vente d’artisanat et d’agriculture. Les maisons y sont toutes de couleur ocre. Elles sont construites en briques desséchées, assemblées par un mortier d’eau, de paille et de terre. Abyaneh est incontournable pour se familiariser avec des Iraniens rattachés à leur mode de vie ancestrale.

Yazd, la dernière étape d’un périple en Iran

Pour finir l’aventure dans la contrée iranienne, les randonneurs prennent l’ancienne route de la soie pour aller à Yazd. Cette cité est l’un des plus brillants symboles de l’histoire persane. Elle est connue pour son labyrinthe de ruelles étroites bordées de vieilles maisons et de hauts murs d’argile dans lesquelles on peut aisément se perdre. Elle tient également sa grande originalité par ses sites zoroastriens qui sont situés légèrement à l’extérieur de la ville. Ces lieux témoignent le passé de la religion iranienne avant l’arrivée des Arabes au VIIsiècle. Ils sont communément appelés « Tours du silence », et furent utilisés pour les rites funéraires des zoroastriens. La meilleure façon de clôturer la visite d’Yazd est d’observer le coucher du soleil en sirotant un thé à la menthesur les toits de la ville.